Des fessees avec des orties

  • Des fessees avec des orties
  • ☝ J'aime

    ☟ Bof

  • Si vous ne savez pas ce que sont des orties, vous ne comprendrez pas sa douleur. Mais je peux vous dire que de se caresser la chatte et de se taper sur le cul avec des orties, ça doit cuire un max ! Bonjour les irritations après coup...


    • ALEXTOUJOURSNU
    • Il y a 1 année
    • 0


    Contrairement à la femme montrée sur la vidéo mon adorable épouse
    toujours intégralement nue comme moi-même en toutes circonstances
    n'a aucun accessoire sur ses lèvres vaginales. Le parfum que dégage
    notre carré d'orties nous met déjà en condition et nous fait jouir
    avant de faire terriblement souffrir tous nos organes sexuels.
    Ma femme sait que ce sera épouvantable pour ses seins, son vagin,
    son anus. Je sais ce que vont affronter mes couilles et ma bite,
    méat, trou du cul aussi, seront en feu.

    • ALEXTOUJOURSNU
    • Il y a 1 année
    • 0


    Pendant plusieurs années nous nous rendions en forêt cueillir des orties
    pour les parties sexuelles de ma femme et les miennes. Depuis deux ans
    nous avons prévu un carré pour les cultiver dans un coin du jardin,
    excellent endroit ensoleillé isolé où nous restons toujours nus.
    Nous faisons des bouquets pour nous fouetter avec les grandes,
    cueillons les petites très piquantes et les introduisons
    dans nos trous du cul et le vagin entraîné de ma femme.
    Nos deux jeunes filles s'y habituent peu à peu.

    • ALEXTOUJOURSNU
    • Il y a 1 année
    • 0


    It's very pleasing to perform together assuming the couple is trained enough.
    Of course the wife does not need any useless hardware on her sexual lips.

  • Il faut l'avoir fait soi-même pour comprendre et apprécier la vidéo
    de cette femme. Dommage qu'elle ait une telle "quincaillerie" dans
    son sexe, comme si les orties n'étaient pas suffisantes pour jouir.

  • Nous attendons chaque weekend avec impatience bien que nous sachions
    ce que les parties les plus sensibles de nos deux corps vont devoir
    endurer ! Ensuite, dès que nous sentons les fourmillements décroître,
    nous faisons tout pour les réactiver, soit dans l'eau de mer, soit
    avec de l'Eau de Cologne ou même de l'alcool assez fort !

  • Avec le printemps les jeunes orties poussent, nous allons reprendre
    nos sorties en forêt en sachant ce qui attend nos organes génitaux
    aussi bien extérieurs qu'intérieurs, ceux de mon mari et les miens...

  • Superbe, vous décrivez très bien vos séances piquantes.

  • Nous connaissons les clairières où poussent les orties et savons choisir
    maintenant les plus petites plantes, toutes celles dont les piqûres sont
    absolument terrifiantes pour nos organes sexuels régulièrement entraînés
    depuis plusieurs années. Mon mari commence par m'exciter et je le branle
    à mains nues avant d'empoigner sa queue puis de frictionner ses couilles
    avec des touffes de plantes fraîches. Puis je le prie de faire de même
    sur mes seins, dans mon sexe et aussi à l'intérieur de ma raie du cul.
    Nous ne pouvons réprimer certains gémissements mais ne crions jamais.
    On se réconforte mutuellement, lorsque les souffrances épouvantables
    nous coupent le souffle, nous sommes fiers de savoir en jouir.

  • C'est toujours très dur pour nous deux, mais une bonne préparation psychologique
    nous aide : nous considérons que chaque séance sera une fête pour notre couple !

  • Les grimaces que je peux faire indiquent à mon mari les souffrances terribles
    que ressentent les parties les plus sensibles de ma féminité. Je me branle
    toujours avant de commencer pour avoir le vagin ouvert et mon clitoris
    bien sorti afin de l'offrir aux piqûres terrifiantes des orties.
    Nous choisissons les plus petites qui piquent davantage.

  • Code pour intégrer la vidéo :